Import et export de chevaux : cela doit passer par la douane

Vous avez une entreprise qui importe et exporte des chevaux dans le monde entier ? Cela semble être une activité lucrative, mais peut aussi présenter des risques. Ces animaux peuvent en effet véhiculer des maladies au risque de devenir dangereux. C’est pour cette raison qu’ils doivent passer auprès de la douane avant d’être livré.

Un prestataire douanier peut vous aider à faire passer les chevaux

Le transport des chevaux à l’interventionnel doit se faire selon des normes précises y compris avec le Royaume-Uni. Vous ne devrez avoir aucun souci à vous faire peu importe la nature du transport de ces animaux. En plus du service douanier, le prestataire auprès de la douane que vous choisirez peut offrir les engagements suivants :

A découvrir également : Des cadeaux d'affaires originaux : optez pour les porte-clés flamme personnalisables

  • Des conditions de transports de qualités pour les chevaux
  • Une surveillance rapprochée pour éviter le moindre problème
  • Un environnement propre pour garantir le bien-être de chaque animal
  • Une alimentation adaptée tout au long du voyage

Notez que le passage auprès des services des douanes ne posera aucun souci comme le cas des autres animaux. Ainsi, vous ne courrez aucun risque que ce soit pour les importations ou les exportations de chevaux. Pour d’autres explications à ce sujet, passez par ce site d’informations.

Que propose le prestataire pendant la traversée ?

Un bon prestataire auprès de la douane assure un service de qualité pour les chevaux. Cela passe par exemple par l’identification et la documentation de chaque animal comme l’implantation d’une puce. Concernant les documents, le prestataire peut vous demander des certificats de santé concernant les chevaux.

Dans le meme genre : Formation pour booster sa carrière : guide pour faire le bon choix

Il peut aussi s’occuper des vaccinations au cas où certains animaux ne l’auraient pas encore passé. Il ne faut pas non plus oublier l’inspection sanitaire qui est indispensable pour l’envoi ou la réception de chaque cheval. Vous pouvez avoir la certitude que les animaux ne présenteront aucune maladie avant leur départ, mais aussi à l’arrivée.

Vous n’aurez aucun souci à vous faire pour le transport qui sera fait dans les meilleures conditions. Les animaux seront traités selon leur espèce et leur taille. Il reste enfin le contrôle à la frontière qui ne doit pas être ignoré.

Le point sur les maladies les plus fréquentes chez les chevaux

La douane doit s’assurer que chaque cheval qui passe ne souffre d’aucune maladie comme la colique. Celle-ci se manifeste par des douleurs spasmodiques au niveau de l’abdomen de l’animal. La nervosité et la transpiration sont les signes les plus fréquents de cette pathologie.

Le cheval peut aussi souffrir du tétanos qui se manifeste par des contractions musculaires involontaires. Il peut d’un autre côté avoir du mal à ouvrir sa mâchoire ou souffrir d’une hyperextension des muscles des pattes.

La grippe est aussi une maladie qui touche souvent les chevaux. Affectant les voies respiratoires, elle peut montrer des complications en cas de négligence de traitement. La présentation de l’une de ces maladies peut causer des soucis pendant l’importation ou l’exportation de chevaux.

Previous post Quels sont les défis de l’emploi à Draguignan ?
Next post Chatbot et RGPD : comment garantir la protection des données ?